Description du projet :

Ce projet consiste a créer un « super ordinateur » en miniature.

Ce « super ordinateur » sera réalisé en regroupant plusieurs ordinateurs indépendants appelés nœuds (node en anglais) dans une seule unité logique (grappe), afin de permettre une gestion globale et de dépasser les limitations d’un ordinateur.

Une grappe de serveurs est donc un groupe de serveurs indépendants fonctionnant comme un seul et même système. Un client dialogue avec une grappe, comme s’il s’agissait d’une machine unique.

Ce projet sera sera composée de 3 Orange Pi One (extensible).

Pour ce projet, j’ai choisi la carte orangePi One car elle est peu coûteuse (10€ l’unité) et le processeur embarqué est assez performant (4 coeurs @ 1.2 Ghz).

Liste du matériel (BOM) :

  • 3 cartes OrangePi One,
  • 1 chargeur usb de 40w
  • 1 switch 100 mB
  • 1 clé wifi usb (ou ethernet usb)
  • 3 cables reseaux
  • 3 cables d’alimentation
  • 3 radiateurs cpu et 6 radiateurs ram

cout total < 100 €

Les étapes :

  • assemblage de la grappe :
    cela n’a pas posé de problèmes particulier.
  • installation des OS sur les carte micro sd
    – téléchargement du système Armbian Debian Jessie https://www.armbian.com/orange-pi-one/
    – téléchargement et installation de l’outil etcher https://etcher.io/
    – création des OS a partir de l’image disque debian sur les 3 cartes micro sd avec etcher
  • configuration du noeud maitre :
    – configuration du clavier en français :

    – désinstallation de network manager

    – configuration des interfaces réseaux :

    – configuration de l’accès internet via wlan0 (wifi) :

    – mise à jour du système :

    – configuration de la time zone (Europe/Paris) :

    – configuration du nom d’hôte :

    – configuration du fichier hosts :

    – configuration du resolveur :

    – configuration du nat (pour que les autres noeuds puissent accéder à internet via le noeud maitre) :

    – configuration du serveur udhcp (pour attribuer automatiquement une adresse ip à tous les noeuds du réseau) :

    – le serveur maitre (« master ») doit pouvoir se connecter directement sur les autres noeuds via ssh (sans demander de mdp) :

     
Projet cluster OPI’One

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *